Le projet Saint-Vincent-de-Paul

Avec la désignation en juillet 2015 par la Ville de Paris d’une équipe de maîtrise d’œuvre urbaine emmenée par l’agence Anyoji Beltrando, le projet est entré dans une nouvelle phase d’élaboration.

Faisant suite aux ateliers de concertation organisés au printemps 2015 plusieurs rencontres avec les habitants ont été organisées sur les bases des nouvelles orientations proposées par l’équipe Anyoji Beltrando. A l'issue de ce second cycle de concertation la Ville a retenu des orientations d’aménagement et effectué des choix programmatiques qui fondent aujourd'hui le projet urbain de reconversion de l'ancien hôpital qui sera soumis au vote du Conseil de Paris lors de la création de la ZAC en fin d’année.

En séance des 29, 30 et 31 mars 2016 le Conseil de Paris, avait approuvé le souhait de réaliser dans le futur quartier Saint-Vincent-de-Paul un programme innovant d'habitat participatif en adoptant le vœu 2016 V 64 relatif aux nouveaux modèles de gestion du foncier et à l’introduction d’habitat participatif au sein du futur éco-quartier Saint-Vincent-de-Paul. En séance des 4, 5, 6 et 7 juillet 2016 le Conseil de Paris a approuvé (délibération 2016 DU 132) le bilan de la concertation préalable et les modalités de mise à disposition du public du dossier d’étude d’impact environnemental en vue de la création d’une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) sur le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul (14ème). Au cours de la même séance le Conseil de Paris a approuvé la modification générale du PLU (2016 DU 1), préalable nécessaire à la reconversion de ce site hospitalier en quartier urbain mixte.

Les orientations d'aménagement

  1. Un site ouvert sur le quartier : 3 entrées avenue Denfert Rochereau, dont une seule entrée véhicules. 1 entrée piétons/cyclistes rue Boissonade. 1 boucle de desserte – zone de rencontre (20km/h max).
  2. Un espace paysager public d’environ 4000m² dans la croisée centrale associé à un système de cours publiques et / ou semi-publiques.
  3. Bâtiment Pinard – îlot super équipé : groupe scolaire, crèche, activités, gymnase en sous-sol.
  4. Bâtiments Oratoire et Robin rénovés : logements libres et commerces / activités
  5. Bâtiment Lelong surélevé et transformé : logements et activités.
  6. Bâtiment Lepage reconstruit : logements et passage public piétons / cyclistes.
  7. Bâtiments Chaufferie et Petit : deux îlots à construire, logements et activités, avec un système de cours publiques et / ou semi-publiques.
  8. Bâtiment Denfert : un îlot à construire, pour un grand équipement privé d’intérêt général.

Le projet urbain retenu prévoit de :

  • créer un quartier ouvert sur son environnement : le site est perçu comme un enclos qu’il faut rendre accessible tout en préservant son intimité. Il est prévu avenue Denfert Rochereau une entrée piétons/cyclistes/véhicules et deux entrées piétonnes ; rue Boissonade, une entrée piétons/cyclistes/véhicules de secours,
  • conserver la trame actuelle du site et la dédier aux circulations douces : les mobilités douces seront favorisées par la mise en place d’une zone de rencontre où la vitesse sera limitée à 20 km/h. Cette boucle de 700 mètres de long, longeant les murs périphériques, en sens unique, sera accessible exclusivement par l’avenue Denfert Rochereau. Ce schéma préservera le quartier de  traversées motorisées et dissuadera les véhicules extérieurs au site,
  • restaurer les bâtiments de l’Oratoire et de Pierre Robin : les bâtiments de l’Oratoire et de Pierre Robin pourraient accueillir des logements en étage. La cour de Pierre Robin serait rendue publique. Accès potentiel principal du site, elle accueillerait en rez-de-chaussée commerces et activités,
  • construire trois îlots neufs : les bâtiments Petit, Denfert et la chaufferie laisseront place à trois îlots neufs intégrant un système de cours végétalisées et accessibles aux riverains ; un bâtiment nouvellement construit à l’emplacement du bâtiment Lepage sur la rue Boissonade complète ce programme de construction neuve,
  • dédier le bâtiment Adolphe Pinard à un « super équipement » : ce bâtiment pourrait devenir un grand équipement public local dédié en priorité à la jeunesse accueillant un groupe scolaire de 8 classes, une crèche et un gymnase. Les toitures pourront accueillir un jardin pédagogique,
  • créer un espace vert central : les événements participatifs ont fait apparaître le souhait des habitants de bénéficier d’un grand espace vert. Le projet urbain prévoit de consacrer intégralement l’espace de la croisée centrale à la végétalisation. Celui-ci représente un espace d’environ 4 000 m2,
  • transformer les locaux situés en cours anglaises en espaces potentiels de projets : les locaux en cours anglaises des différents bâtiments réhabilités ou créés (Pinard, Lelong, Petit et chaufferie) accueilleraient des activités de co-working, des ateliers et des locaux associatifs.
  • accueillir un équipement privé d’intérêt général de 6 000 m² afin d’offrir aux parisiennes et aux parisiens de nouveaux espaces dédiés à la création. L’îlot Denfert est envisagé pour l’implantation de ce CINASPIC (constructions et installations nécessaires aux services publics ou d’intérêt collectif).

 

Le programme

Le projet comprend 60 000m² de surface de plancher (SDP), répartis en :

  • 43 000m2 de logements (50% logements sociaux, 20% logements intermédiaires, 30% logements libres)
  • 6 000m2 pour un grand équipement privé d’intérêt général
  • 5 000m2 d’équipements de proximité :
  • >>Un groupe scolaire de 8 classes
  • >>Un équipement petite enfance de 66 berceaux
  • >>Un gymnase
  • >>Un atelier de nettoiement.
  • 6 000m2 d’activités et de commerces
  • 4 000 m2 d’espace vert central

Calendrier

En juillet 2015, l’équipe de maîtrise d’œuvre urbaine conduite par l’agence Anyoji-Beltrando a été désignée par la Ville. Son travail s’est notamment nourri de la synthèse de la première phase de concertation. La présentation de son projet, début décembre 2015, a ouvert une seconde phase de concertation. Cette phase a permis de poursuivre les discussions sur la base des propositions de l’équipe Anyoji-Beltrando.